pourquoi aimer courir 6h,100kms,24h ?

pourquoi aimer courir 6h,100kms,24h ?

Ma présentation faite par la revue UMF

  


 

DOMINIQUE DESDOITS 

 

Naissance : 8 avril 1963

Meilleures performances :

Marathon

3H05’21

La Rochelle

2007

6 Heures

68 km

Buc

2010

100 Km        

9H 20’18 

Saint-Estèves

2010

24 Heures     

187.9 km

Royan

2010

Grand raid Morbihan    (178 km)       26H11

2010

 

 

 

 

    Bien qu’originaire du Calvados, Dominique court de long en large les pâturages du Limousin pendant toute sa jeunesse qui le prépare tout naturellement au métier d’agriculteur qu’exerce déjà son père.

    A vint ans, il décide de faire cavalier seul en reprenant une exploitation en Dordogne. Le travail est astreignant mais entre les deux traites journalières du dimanche, il enfourche sa moto .Il fait même quelques extra  pour aller voire les bolides sur les circuits entre Le Castelet et Magny-cours. Ambitions déçues avec des difficultés financières croissantes de son exploitation, il se trouve contraint de tout lâcher. Faute de pouvoir continuer un métier qu’il aime, il consent à  devenir salarié dans une entreprise agro-alimentaire spécialisée dans le foie gras.

   *Aussi, il découvre les bons cotés de son nouvel emploi avec des week-ends  sans obligation de s’affairer derrière les vaches matin et soir. Avec tout ce temps disponible, il se prend à vouloir réaliser un rêve de gosse: faire des courses à vélo alors qu’il a déjà 32 ans! Adieu les deux paquets de cigarettes par jour ce 1er mai 1996 où il se décide à faire du vélo. « le jour de ma plus grande victoire sportive ! »  dit t-il.

    De 1996 à 2004 vélo et encore vélo. Il fait des courses en UFOLEP dont il sera même qualifié une fois en Championnat de France. Cependant, il est attiré par les longues distances et les cyclosportives en montagne pour ne citer que les principales : Le trophée de l'Oisans ( quatre épreuves en deux semaines ) , la Marmotte, l'Ardéchoise (274 km et 5000m de d+ ) . Déjà fondeur dans l’âme, ses principaux objectifs restent Bordeaux-Paris (620 km environ) effectués en 2002 et 2004 ( moins de 22 h pour cette année-là). Pour sa 6e participation, il remporte en 2001 enfin les 12 Heures de Flavignac avec 382 km au compteur.

      En préparation  de  Bordeaux -Paris 2004, il diversifie son entraînement en incluant de la course à pied en automne 2003 et s’attaque sans complexe au marathon de la Rochelle. Avec 3H45, il trouve sa performance honorable malgré son allure de vieillard qui suivra pendant quelques jours.. Plus que la performance, il est conquis par cette ambiance qui n’existe pas dans le cyclisme. Il décide alors que Bordeaux-Paris 2004 sera sa dernière course vélo.

     La course à pied prend donc le relais et là aussi il se lance dans le long :Ses congés 2005 ont pour point culminant les 100 km du Morvan qu’il termine en 11h02 . L’esprit convivial et le fait d'avoir à gérer seul sa course le confortent son choix de l'ultra. Fin 2010, il totalise 30 lignes d'arrivée sur différentes courses :(Deux 6 heures, seize 100 Km, quatre 24 Heures et huit trails longue distance). .Entre toutes, sa préférée est naturellement la plus longue : Le grand raid du Morbihan !

Dominique se place déjà en orbite pour 2011 avec une dizaine de courses. « Le rythme d’une course toutes les deux ou trois semaines avec seulement une ou deux heures d’entraînement de trois à quatre fois par semaine entre chacune me convient. De plus cela me donne une dizaine d’occasions de se retrouver avec des coureurs et coureuses dont on a fait la connaissance sur les épreuves précédentes .Ce prétexte suffit presque en lui même pour définir les raisons de continuer à courir. » 



06/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres